Un Éco-jardin

Un éco-système

Dans ce jardin attentif à son environnement, la végétation commune est préservée et valorisée, les arbustes,
les arbres se partagent l’espace avec les cultivées.
Cette grande diversité végétale d’apparence modeste favorise la présence des insectes, des oiseaux, des batraciens, des reptiles,
des petits mammifères.
Cette communauté trouve abri et nourriture variée, elle contribue au bon fonctionnement de l’écosystème du jardin.
Dans les bassins autour de la mare vivent des espèces végétales et animales adaptées à ce milieu.

Éco-tourisme

Proche des valeurs portées par le Parc National des Cévennes et recommandé par lui, le jardin des Sambucs a choisi de s’engager dans une démarche de progrès en signant la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces Protégés.
Pour cela, pour la vie du réseau, il est adhérent de l’association Cévennes Écotourisme.

Cévennes éco-tourisme

Ces choix mettent en avant un tourisme qui allie l’art à l’écologie, la convivialité au plaisir des sens.
C’est un Eco-jardin organisé autour de la découverte et l’échange de savoir-faire liés aux bonnes pratiques jardinières, artistiques, culinaires et de construction.
Voir les visites guidées

Il propose des ateliers, des animations temporaires ou permanentes et sur place, met à disposition une bibliothèque et un cabinet de curiosités.
Le jardin participe au Festival Nature organisé par le Parc national des Cévennes.

Découvrez le réseau les écovoisins de la vallée de Valleraugue.

C’est une démarche qui regroupe des hébergeurs, des artistes, des agriculteurs souhaitant vous proposer un séjour écotouristique dans leur vallée.

Gestion écologique

Ses jardiniers favorisent le vivant en cultivant ce jardin tout en douceur.

Aujourd’hui tout le monde connaît les dangers des pesticides et engrais chimiques sur l’environnement et les humains, tout le monde sait qu’un jardin est relié à la nature qui l’entoure…

Une attention est portée au sol qui est un milieu vivant, on nourrit le sol et pas la plante.
Aux Sambucs toutes les tailles, fauches retournent au jardin ou elles sont posées au potager directement sur le sol entre les légumes déjà bien développés.
Selon les cultures nous ajoutons du compost ou du fumier de chèvre décomposé.
Les purins d’ortie, consoude et prêle nous aident à soigner nos cultures quand c’est nécessaire.

Construits sur chaque terrasses, de vastes nids collectent les tailles, les herbes enlevées, les feuilles tombées au fil des saisons.

Les potagers en gestion écologique et économique assurent l’autonomie de la table croqu’jardin.
Pour irriguer les jardins et les potagers nous collectons l’eau de pluie.